Notre histoire forge notre avenir

Actualités

This is a single blog caption

La Sarraz-FCC : Johann Mazzoleni : « Il va falloir montrer le vrai visage de l’équipe »

L’entraîneur du FCC Johann Mazzoleni veut ramener les trois points de La Sarraz (crédit-photo FCC)

L’entraîneur du FCC Johann Mazzoleni revient sur ses débuts compliqués à Bulle et s’attend à une réaction de l’équipe sur le terrain de La Sarraz-Eclepens.

Tu aurais rêvé d’un autre début. Est-ce que tu peux revenir sur le déroulement de la rencontre de samedi ?

C’est vraiment le début de match qui déjà a plombé tout le projet de jeu qu’on pouvait avoir. Le but, c’était quand même de les faire douter le plus longtemps possible et de les repousser un peu dans leur retranchement. Le problème c’est qu’on prend un but sur le premier coup de pied arrêté, un deuxième sur une erreur défensive et le match était plié. Contre Bulle quand on doit courir après le score, on doit être très très solide et on ne l’a pas été.

Est-ce Bulle était clairement au-dessus ou bien le FCC s’est écroulé ?

Je pense que sur ce match, il y avait une ligue de différence dans tous les domaines. Bulle, c’est une très forte équipe. En plus de ça, ils n’ont pas loupé grand-chose. Sur les six buts, ils ont quasiment 90% de réussite. Ils frappaient et cela faisait but. Nous de notre côté, on était vraiment absent parce qu’on a aussi des joueurs qui reviennent de blessures et qui ne sont pas aptes à faire un match complet à haute intensité. Entre Bulle, qui était en état de grâce, et nous, qui pouvions jouer jusqu’à demain matin sans marquer, le score est lourd.

L’équipe se déplace chez la lanterne rouge. C’est un match piège. Comment vois-tu cette rencontre ?

On va aborder le match avec un autre statut. Contre Bulle, on était l’outsider et on n’avait absolument rien à perdre. Là, on a tout à perdre. Il va donc falloir mentalement montrer qu’on est capable de passer par-dessus la grosse défaite à Bulle et montrer le vrai visage de l’équipe. Cette semaine à l’entraînement, il y a eu de la qualité et de l’intensité. Je pense qu’au niveau du jeu et du talent, on a tout ce qu’il faut mais mentalement il faut qu’on soit prêt. Physiquement, il faut qu’on rattrape le retard. Ce soir, cela va passer par la façon dont on va débuter le match sur le premier quart d’heure. Ce sera primordial. Si on a de nouveau une erreur d’attention et un manque d’intensité, on peut se faire piéger exactement de la même façon qu’à Bulle. C’est vraiment la façon d’aborder le match qui va déterminer si on peut ou si on va ramener ces trois points.