Notre histoire forge notre avenir

Actualités

This is a single blog caption

Bulle-FCC : Johann Mazzoleni : « L’équipe n’a rien à perdre »

Arrivé à la tête de l’équipe première en début de semaine, Johann Mazzoleni commencera par un déplacement chez le troisième du championnat

Arrivé à la tête de l’équipe première en début de semaine, Johann Mazzoleni nous en dit plus sur son parcours, sa prise de fonction et évoque le déplacement à Bulle.

Peux-tu te présenter ?

J’ai commencé le foot au FCC à l’école de foot. J’ai fait tous les juniors. N’ayant pas pu intégrer l’équipe première, j’ai fait un peu le tour des clubs de la ville. En tant qu’entraîneur, j’ai commencé à l’école de foot jusqu’en inter A. Je suis parti au FC Le Locle en deuxième ligue interrégionale où j’ai fait trois ans. Ensuite j’ai été contacté par Xamax où je suis allé comme entraîneur des M16. Après le rachat du club par le nouveau propriétaire, je n’ai pas été gardé et je suis reparti au FCFF où j’ai pris la direction technique et l’équipe inter B avant d’avoir maintenant cette nouvelle opportunité.

Comment s’est passée cette semaine d’entraînement ?

Je connaissais déjà les deux tiers de l’équipe. Le plaisir a vraiment pris le dessus pour moi vu que j’avais beaucoup de direction technique et que là je retrouve les sensations du terrain. C’était hyper agréable. Le niveau, il est vraiment bon.  J’ai senti les joueurs investis et à l’écoute. Certains me connaissent déjà et ils savent que j’ai une expérience et les compétences pour ce poste. Je pense que le stress va peut-être monter sur le match de samedi. C’est bien possible. Pour l’instant, c’est vraiment du plaisir. Je suis très content de découvrir le groupe.

C’est ta première expérience en Première Ligue. C’est un gros défi ?

Oui c’est un très beau défi. J’ai fait de la deuxième interrégionale et de l’élite chez les jeunes. On va essayer de croiser les deux. Là c’est de l’élite mais chez les adultes. Nous allons jouer contre Bulle. C’est une équipe que je connais déjà car j’ai joué contre eux. Oui c’est un super défi. Je me sens prêt à le relever. C’est quelque chose que j’attendais aussi depuis un moment, une opportunité comme celle-là. Je me réjouis vraiment de me frotter à cette Ligue que je ne connais pas encore.

Ton premier match sera compliqué avec un déplacement à Bulle. L’équipe n’a pas joué depuis 15 jours. Comment vois-tu cette rencontre ?

C’est clair que c’est un petit peu à double-tranchant. Moi, je suis plutôt content de commencer directement par un match difficile parce qu’entre guillemets, l’équipe n’a rien à perdre. C’est justement là où je pense que les joueurs vont se dire que c’est un nouveau départ. Ils vont peut-être sortir des choses qu’ils n’ont pas l’habitude. On est aussi là pour freiner la progression de Bulle. C’est très bien d’affronter directement un gros et à l’extérieur. La pression sera plutôt de leur côté. Nous, on va venir les embêter et prendre ce qu’on peut prendre.